ARMORIAL DES EVEQUES DE MONTPELLIER - par M. A. FOURTIER - 1866

Un texte téléchargé depuis le site de la Bibliothèque Nationale de France

Armes: blasons et parfois cimier, légende et devise, tenants et supports et autres ornements extérieurs.

ARMORIAL DES EVEQUES DES CINQ DIOCÈSES FORMANT AUJOURD'HUI LA CIRCONSCRIPTION DU DIOCÈSE DE MONTPELLIER.

L'emploi du sceau par les évêques dans les actes émanant de leur autorité remonte, on le sait, à une antiquité assez reculée. Ordonné par divers conciles, le sceau épiscopal commence à se montrer dans le courant du IXe siècle; il remplace l'anneau au chaton gravé, ayant servi jusque-là au scellement des lettres et diplômes. Pendant longtemps, le sceau fut purement religieux. On y reproduisait la figure de la Vierge, l'image d'un saint ou d'un prélat à mi-corps, bénissant de la main droite à la façon latine. Dès le XIIe siècle, on y accolait les armes des chapitres ou des cathédrales. C'est ainsi que le sceau de plusieurs évêques de Maguelone dont nous nous occuperons tout à l'heure est décoré, au revers, des clefs de saint Pierre, parce que leur église cathédrale était sous le vocable du prince des apôtres.
A l'époque précitée, le sceau avait encore chez nous une double mission : il communiquait un caractère authentique à la pièce qui le recevait, en même temps qu'il suppléait à la signature dont l'introduction date du milieu du XIIe siècle seulement, Dans ses Epîtres 339 et 359, S. Bernard (1091-1153).ne s'excuse-t-il pas de ne les avoir pas scellées faute d'avoir son cachet sous la main, et il exprime la pensée que son style témoignera assez que ces Epîtres sont de lui.
A partir de l'époque où les armoiries deviennent des marques d'honneur réservées à la seule noblesse, le sceau épiscopal reçoit de ses pieux détenteurs un caractère plus personnel. On conserve pendant quelque temps encore les formes sigillaires anciennes avec leurs figures de saints ou d'évêques bénissant, mais déjà les armoiries particulières s'y ajustent, soit dans le bas, soit sur les côtés; le temps est proche où elles occuperont seules le champ du cachet. On le reconnaît du reste, les XII, XIII et XIVe siècles furent la belle époque des sceaux: dimension et gravure des figures, finesse des cires, tout y est remarquable. Leur application réclamait des soins spéciaux; aussi y avait-il, en titre d'office, un scelleur de l'évêché (Stil. de la juridiction ecclésiastique de la province de Normandie, dressé au concile provincial de Rouen l'an 1581 (art. 10)), comme il y avait un scelleur de la justice royale, qui était une personne publique et moult notable, affirmait plus tard le Coustumier de la France, rédigé sous le roi Charles VI.
Notons en passant que dans le diocèse qui nous retient, à Montpellier même, subsista pendant de longs siècles, l'institution d'un des quatre sceaux de France attributifs de juridiction (C'est-à-dire attirant à la juridiction, près laquelle ils étaient établis, tous les procès nés des pièces scellées par ces chancelleries); les trois autres étaient celui du Châtelet de Paris, celui d'Orléans et celui-des foires de Champagne. Le sceau de Montpellier était qualifié petit scel; son souvenir en est entretenu par un quartier de la ville qui porte ce nom.
Ceux des évêques empruntés à la roture, qui n'avaient pas d'armes, s'en attribuaient à leur choix, lors de la prise de possession de leur siége et c'est ce qui a lieu généralement encore de nos jours. Cette attribution d'armoiries symboliques, encore plus que honorifiques; avait sa réelle légitimation à une autre époque. En effet, la haute dignité qui nous occupe, était considérée par nos pères comme conférant la noblesse à ceux qui ne la possédaient pas héréditairement. " En France il est notoire, dit Loyseau (Les oeuvres de maistre Charles Loyeau, advocat au Parlement, in-folio, Paris, 1666), que les offices d'éminente dignité attribuent aux pourveus, non-seulement la simple noblesse, mais aussi la qualité de chevalier qui est un titre important haute noblesse. "
Il y avait là, il faut bien le constater, en ce qui concerne l'épiscopat, l'influence marquée d'une tradition ancienne indiscutée, se suppléant à une concession gracieuse, spéciale, émanant du pouvoir souverain. Ad regem solum pertinet nobilitare, avaient proclamé les rois S. Louis et Philippe-le-Hardi, et nulle part ne se rencontre la déclaration royale accordant la noblesse par l'élévation à l'épiscopat. Après tout, peut-on s'étonner de la persistance d'une semblable tradition pour un temps où tant de charges de judicature, de finances et même de municipalité donnaient une noblesse personnelle devenant à la quatrième génération une noblesse de race? Non certes, quand on considère tout à la fois et le caractère des fonctions et la valeur personnelle des hommes auxquels ces fonctions n'ont cessé d'être confiées.
Qu'on ne croie pas cependant que ces concessions honorifiques se firent toujours sans discussion, Contentons-nous de citer deux faits: une ordonnance de Philippe-le-Long (13 déc. 1319) ferma l'entrée des parlements aux évêques. C'était au temps où la nomination de ces hauts dignitaires était réservée aux doyens, chanoines et autres bénéficiaires de leurs églises. Et quand le concordat du 15 août 1516 eut attribué au pouvoir royal la désignation des évêques, un arrêt du parlement de Toulouse intervint qui défendit à l'évêque de Montpellier de se qualifier du nom de la capitale de son diocèse, de s'appeler enfin Monsieur de Montpellier. Mais, ainsi que le fait remarquer A. Monteil (Histoire des Français des divers états, Paris, 5 vol. in-12, 1853. Contes d'Eutrapel, conte: les bonnes mines durent quelque peu. Journal de Henri IV, année 1591, dimanche 19 juin.), auquel nous empruntons ce détail, la civilité cassa cet arrêt.
Après ces observations, dont le but est d'établir que la longue série de nos évêques présente deux ordres distincts d'armoiries: les unes de familles pour les nobles d'extraction, les autres de dignités pour les non-nobles, nous allons présenter l'armorial de l'évêché de Montpellier.
Cet évêché n'a d'autres limites aujourd'hui que celles du riche département de l'Hérault. Cette disposition résulte des lois de 1790 et de 1822 que nous n'avons pas à examiner ici. Telle n'était pas jadis la délimitation de ce ressort épiscopal; lorsque la Révolution éclata, la circonscription actuelle, à peu de paroisses près, ne comprenait pas moins de cinq évêchés suffragants de Narbonne et répondant à autant de divisions territoriales qui avaient été tracées par la main de la conquête romaine.
C'étaient les évêchés d'Agde; de Béziers, de Lodève, de Montpellier et de Saint-Pons de Thomières (Le territoire des anciens évêchés d'Agde et de Béziers réunis forme l'arrondissement actuel de Béziers. Quant au territoire de chacun des évêchés de Lodève, de Montpellier et de Saint-Pons, il représente, sous les mêmes dénominations locales, les autres arrondissements administratifs du département de l'Hérault.).
Afin d'être aussi complet que possible, notre travail résumera en quelque sorte le passé de l'évêché actuel de Montpellier; en donnant la nomenclature des évêques qui ont occupé successivement les cinq sièges que nous venons de désigner.
Parmi les noms que nous allons tracer, on en remarquera de considérables: ceux des Balue, des Crillon, des Colbert, des Castelnau-Clermont-Lodève, des Lévis, des Luxembourg, des Nicolaï, etc. A cette liste si éminemment française, viendra s'en ajouter une autre, celle des prélats italiens qui pendant les XVIe et XVIIe siècles occupèrent les siéges d'Agde, de Lodève, et plus spécialement celui de Béziers. Le voisinage des Papes à Avignon et les alliances de la maison royale de France avec la maison grand-ducale de Toscane, eurent pour conséquence naturelle d'amener au milieu des populations religieuses du Languedoc, sous ce beau ciel du Midi qui leur parlait de la mère patrie, des Farnèse, des Médicis, des Bonzy, des Strozzi, etc., de grands noms aux grands souvenirs, qui ont illustré la tiare et la pourpre romaine !
Malgré tous nos soins, nos armoriaux présentent des lacunes regrettables. C'est que dans nos temps orageux, bien des documents ont disparu qui auraient pu donner une juste satisfaction à l'objet de nos recherches. Nous ne nous tenons pas moins engagé à soumettre notre travail, tout incomplet qu'il est, aux lecteurs de la Revue nobiliaire, en les sollicitant de nous venir en aide pour l'achèvement de l'oeuvre.

EVÊQUES D'AGDE.

Agde porte : d'or à trois fasces ondées d'azur.
Les évêques de ce diocèse prenaient le titre de comtes d'Agde et vicomtes de Brescou.

1226-1233TÉDISESon sceau montre un évêque crossé et mitré bénissant avec l'exergue: SIGILLUM TEDISI AGATENSIS EP
1233-1241BERTRAND DE SAINT-JUSTNeveu de Pons de Saint-Just, évêque de BéziersDe gueules, a une croix d'or.
1241-1242CHRÉTIENArmes inconnues
1242-1271PIERRE III RAYMOND FABREArmes inconnues.
1271-1296PIERRE IV BERENGER DE MONTBRUNFrère de Pierre de Montbrun, archevêque de Narbonne. De la famille du Puy-Montbrun qui blasonnait :D'or, au lion de gueules, armé, lampassé et patté d'azur (de Barrau).
1296-1331RAIMOND III DU PUY (DE PODIO)De la famille ci-dessus. Cette branche donna à l'Église un cardinal et plusieurs évêques. Ciaconi lui donne pour armes:Échiqueté d'argent et de gueules à la bordure de ... besantée d'or.
1332-1337BERNARD DE GIRARD IILosangé d'argent et de gueules.
1337-1342GUILLAUME III HUNAUDT DE LANTAD'une famille noble du Périgord.Fascé d'argent et de gueules de six pièces.
1342-1354PIERRE V DE BERAILDe la maison de Cessac, aux environs de Cahors.D'argent, à trois fers de lances de sable.
1354-1354ARNAUD AUBERTNeveu du pape Innocent V. Il quitta Agde pour Carcassonne.De gueules, au lion d'argent à la bande d'azur sur le tout, au chef de gueules, chargé de trois coquilles d'argent soutenu d'azur.
1354-1371SICARD DE LAUTRECDe la maison d'Ambres de Lautrec, en AlbigeoisDe gueules, au lion d'or. (La famille de Lautrec blasonne aujourd'hui; de gueules à la croix vidée, cléchée et pommetée d'or)
1371-1408HUGUES DE MONTRUCDe la famille d'Innocent VI, pape sorti de l'Église de Limoges.Parti de gueules: au 1, au chevron d'argent accompagné en chef de deux étoiles d'or et d'une montagne de même, mouvant de la pointe; au 2, au rameau d'or en pal.
1409-1411GUI DE MALSECCardinal de Palestine en 1375.D'argent, au lion rampant de gueules, au chef cousu d'azur, aux trois étoiles d'or en bande.
1411-1425PHILIPPE DE LÉVIS-FLORENSACD'une branche de l'antique famille de Lévis, il était seigneur de Magny, de Marly et d'Amblainvilliers; il quitta Agde pour l'archevêché d'Auch.D'or, à trois chevrons de sable, au lambel de gueules.
1425-1426BÉRANGER III GUILLOT ou GUYOTArchevêque de Tyr, cardinal d'Arménie.Armes inconnues.
1426-1436JEAN Ier TESTEVenu de l'Église de Narbonne.Écartelé aux 1 et 4 d'or au lion de sable, armé et lampassé de gueules; aux 2 et 3 de gueules à la colonne d'argent.
1436-1439REGINALD DE CHARTRESPassa de l'archevêché de Reims à l'évêché d'Agde.D'argent, à deux fasces de gueules.
1439-1440GUILLAUME IV CHARRIERD'une famille noble d'Auvergne.D'azur, à la roue d'affût d'or, au lambel à trois pendants de même.
1440-1448JEAN II DE MONTMORINAussi de l'Église d'Auvergne. Issu d'une famille noble qui portaitDe gueules, semé de molettes d'argent, au lion de même brochant sur le tout.
1448-1462ETIENNE III DE ROUPI dit DE CAMBRAYFrère de Guillaume de Cambray, archevêque de Bourges.De gueules, à la fasce d'argent, accompagnée de trois loups ravissant d'or.
1462-1475JEAN-CHARLES DE BEAUMONTD'une famille noble du Vivarais qui a fourni plus tard un archevêque de Paris, précepteur de Louis XIV.Parti de gueules au chêne d'or à quatre branches passées en double cercle et ayant ses racines de gueules, au lion d'or, au chef échiqueté de trois tires d'argent et de sable.
1475-1482JACQUES DE MINUTOLISDe gueules, au lion de vair, la tête et les pieds d'or.
1482-1490MÉDERIC, MERRYOn ne sait rien de ces deux évêques.
1490-1494NICOLAS DE FIESQUEDe la noble famille génoise connue.Bandé d'argent et d'azur de six pièces.
1494-1525JEAN III DE VESC D'ESPELUCUEIl était de la famille des barons de Grimault (Dauphiné).De gueules, au château d'argent, donjonné de trois pièces d'argent, maçonné de sable.
1525-1530JEAN IV DE VESCIl était de la famille des barons de Grimault (Dauphiné).De gueules, au château d'argent, donjonné de trois pièces d'argent, maçonné de sable.
1530-1540FRANÇOIS-GUILLAUME DE CASTELNAU CLERMONT-LODÈVECréé cardinal en 1507, François-Guillaume posséda les deux évêchés de Saint-Pons et d'Agde de 1534 à 1539. Fils de Tristan de Castelnau, seigneur de Bretenous, de Clermont-Lodève, chevalier de l'ordre de Saint-Michel.Écartelé de gueules au château d'or, qui est de Castelnau; fascé d'or et de gueules de six pièces, au chef d'hermine, qui est de Clermont-Lodève.
1540-1546CLAUDE DE U GUICHED'une famille noble du Bourbonnais, il occupa ensuite le siége de Mirepoix; ambassadeur à Rome et au Portugal.De sinople, au sautoir d'or.
1546-1561GILLES BOHIERBaron de Saint-Ciergue, seigneur de Chenonceaux.D'or, au lion d'azur, au chef de gueules.
1561-1578AIMERIC DE SAINT-SÉVERINNapolitain, de la branche des princes de Bisigriano.De gueules, aux quatre pals brisés issant de la pointe; au chef cousu de gueules chargé d'une croix patée d'argent, couronnée d'or.
1578-1611BERNARD IV DU PUYNous avons donné plus haut les armes de cette famille.
1612-1622LOUIS 1er DE VALOISFils de Charles, comte d'Auvergne.De France, au bâton d'or péri en barre.
1622-1629BALTHAZAR DE BUDOSMarquis de Portes (Guyenne).D'azur, à la bande de trois pièces d'or.
1630-1643FULCRAND DE BARREZD'une famille noble originaire du Vivarais.D'argent, à trois barres accotées en chef d'un croissant et côtoyées en pointes de trois étoiles, le tout de gueules.
1643-1643JEAN IV DOLCEDe Bayonne, son épiscopat ne dura que quelques mois.Armes inconnues.
1643-1656FRANÇOIS FOUQUETIl était fils de François Fouquet, conseiller du roi; abbé et baron de Saint-Sever, prieur et seigneur de Cassan.D'argent, à un écureuil rampant de gueules. Devise : QUO NON ASCENDAM.
1658-1782LOUIS II FOUQUETFrère du surintendant de finances de Louis' XIV.D'argent, à un écureuil rampant de gueules. Devise : QUO NON ASCENDAM.
1702-1726PHILIBERT-CHARLES DE PAS DE FEUQUIÈRESD'une famille noble de l'Artois.De gueules, au lion d'argent.
1727-1740CLAUDE-LOUIS DE LA CHATREIl était fils de Charles-Edmond, comte de Nançay, marquis de la Châtre (Picardie).De gueules, à la croix ancrée de vair.
1740-1758JOSEPH-FRANÇOIS DE CADENET DE CHARLEVALIssu d'une famille noble de Provence.D'azur, à un taureau ailé, furieux, d'or (relevées sur sa tombe dans l'église Saint- Etienne d'Agde). Devise: NEC TIMEAS NEC OPTES.
1758-1794CHARLES-FRANÇOIS-SIMÉON VERMANDOIS DE SAINT-SIMON DE SANDRICOURTL'infortuné prélat périt sur l'échafaud le 23 juillet 1794. Il était de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.Écartelé aux 1 et 4 de sable à la croix d'argent, chargée de cinq coquilles de gueules, qui est de Rouvroy Saint-Simon, aux 2 et 3 échiqueté d'or et d'azur, au chef de France, qui est de Vermandois.

ÉVÊQUES DE BÉZIERS.

Les évêques de ce diocèse se qualifiaient seigneurs en partie de Béziers.
Béziers porte : d'argent, à trois fasces de gueules au chef de France.

1199-1205GUILLAUME DE ROCOZELSD'azur, à trois rocs d'échiquier d'or (de Barrau).
1205-1208ERMENGAUDSon sceau représente un évêque mîtré, crossé, bénissant. (Collect. de la Soc. arch. de Montpellier.)
1209-1211RENAUD II de MONTPEYROUXFamille noble du Rouergue.D'or, au poirier de sinople, fruité d'argent, planté sur une montagne de sinople, d'après Cabantous, dans son Armorial du Rouergue; et d'azur à trois tours crénelées d'or, d'après de Barrau.
1212-1212PIERRE II D'AIGREFEUILLED'une famille noble de Montpellier.D'azur, à trois étoiles d'or de six rais, posées 2. et 1; au chef cousu de. gueules.
1212-1215BERTRAND DE SAINT-GERVAISArmes inconnues.
1215-1215RAYMOND LE NOIRDe la souche des Nigri de la Redorte, de Beziers.D'or, au chef d'azur, chargé d'un soleil d'or mouvant du canton dextre. Plus tard, la famille Le Noir de la Redorte fit reconnaître ainsi par l'intendant de Bezons: d'azur à trois chaînes ou redortes d'or alaisées de sable, mises en pal (marquis d'Aubaïs).
1215-1242BERNARD VIl était de Cuxac, aux environs de Narbonne.Armes inconnues.
1245-1247RAIMOND III DE SALEIl était de la famille des Montlaur, seigneurs de Murles, de ValhauquezDe sable, à la croix vidée d'argent.
1247-1261RAIMOND IV DE VALHAUQUEZD'azur, à un cor d'argent.
1261-1293PONS DE SAINT-JUSTNeveu du précédent; il était fils de Bernard, seigneur de Saint-Just, près Lunel.De gueules, à une croix d'or.
1293-1294RAIMOND V DE COLOMBIERSD'argent, à trois corneilles de sable becquées et membrées de gueules.
1294-1305BERENGER III DE FRÉDOLDe la puissante famille des Frédol, seigneurs de la Vérune, près Montpellier; Berenger fut fait cardinal en 1305.D'argent, au chef de sinople, d'après Andoche et d ... à la bande d ... pignonnée de six pointes armées d'une demi-fleur-de-lys d ...,d'après A. Ciaconi.
1305-1309RICHARDD'origine normande, il était archidiacre d'Auge, dans l'église de Lisieux.Armes inconnues.
1309-1312BÉRENGER IV DE FRÉDOLNeveu de Bérenger III; il fut fait cardinal en 1312.D'argent, au chef de sinople, d'après Andoche et d ... à la bande d ... pignonnée de six pointes armées d'une demi-fleur-de-lys d ..., d'après A. Ciaconi.
1314-1349GUILLAUME V DE FRÉDOLFrère du précédent.D'argent, au chef de sinople, d'après Andoche et d ... à la bande d ... pignonnée de six pointes armées d'une demi-fleur-de-lys d ..., d'après A. Ciaconi.
1349-1349GUILLAUME VI DE LANDORREFils d'Amalvin, baron de Landorre dans le Rouergue.De gueules, au lion d'or.
1349-1371HUGUES 1er DE LA JUGIEFils de Jacques de la Jugie, anobli par le roi Philippe VI, et d'une soeur du pape Clément VI.D'or, à un lys de trois branches de gueules au naturel.
1371-1383SICARD D'AMBRES DE LAUTRECDe la maison de Lautrec, en Albigeois, venu du siége d'Agde.De gueules, au lion d'or.
1383-1383GUI DE MALSECEtait avant évêque de Lodève et de Poitiers; fait cardinal en 1375.D'argent, au lion rampant de gueules, au chef cousu d'azur, aux trois étoiles d'or en bande.
1383-1384SIMON DE CRAMAUDIl avait été juge et conservateur des privilèges des Juifs des trois sénéchaussées du Languedoc.De gueules, à une bande d'or, à la bordure de même, chargée de trois tourteaux de gueules.
1384-1402BARTHÉLEMY DE MONTCALVEDe gueules, à un chef d'or.
1408-1422BERTRAND II DE MAUMONTD'une famille noble du Limousin, d'abord évêque de Mirepoix.D'azur, à deux lambels en chef d'or et trois étoiles en fasce de même, et en pointe une rose d'argent.
1422-1424HUGUES II DE COMBARELVenu de l'évêché de Tulle. Il était fils de Jean de Combarel-Gibanel, seigneur de la Noville.Parti au 1 d'azur, à trois coquilles d'or posées en pal; au 2 de gueules à une demi-molette d'éperon mouvante de la partition de l'écu.
1424-1451GUILLAUME VII DE MONTJOIEConseiller du roi et du dauphin; venu du siége de Verdun. Originaire d'Alsace.De gueules, diapré d'or, à une clé d'argent, les panetons percés, en pal.
1451-1451LOUIS DE HARCOURTFils de Jean de Harcourt, comte d'Aumale; échangea l'évêché de Béziers contre l'archevêché de Narbonne.De gueules, à deux fasces d'or. Devise: GESTA NERBIS PROEONIENT.
1451-1457PIERRE III BUREAUOriginaire de Paris, était, avant, évêque d'Orléans.D'azur, au chevron potencé et contre-potencé d'or, rempli de sable, accompagné de trois buires d'or 2 et 1.
1457-1490JEAN I BUREAUSeigneur de la Houssaye et de la Mallemaison, neveu du précédent, fils de Jean Bureau, trésorier général de France.D'azur, au chevron potencé et contre-potencé d'or, rempli de sable, accompagné de trois buires d'or 2 et 1.
1490-1503PIERRE IV, JAVAILHACArmes inconnues.
1503-1537ANTOINE DU BOISPlus connu sous le nom d'Antoine de Fiennes, comte de Chaumont en Bassigny, fils de Jean, seigneur du Bois des Querdes, d'Annequin, etc. Il était protonotaire apostolique.D'argent, au lion de sable, armé et lampassé de gueules, brisé d'une bordure de gueules. Cri : ARTOIS LE NOBLE.
1537-1543JEAN II DE LETTESFils d'Antoine, seigneur de Puissalicon; il fut en même temps évêque de Béziers et de Montauban.D'or, à trois bandes de gueules.
1543-1545JEAN III DE NARBONNEDe la maison des comtes de Narbonne-Lara.De gueules. Devise : NO DESCENDIMOS DE LOS REYES, SINO LOS REYES DE NOS.
1547-1547FRANÇOIS GOUFFIERFils de l'amiral de Bonnivet.Écartelé aux 1 et 4 d'or à trois jumelles de sable en fasce, qui est Gouffier, aux 2 et 3 d'or à la croix de gueules, accompagnée de seize alérions d'azur, qui est Montmorency.
1547-1561LAURENT' STROZZIDe la famille des Médicis, par sa mère; cardinal en 1557.D'or, à une fasce de gueules chargée de trois croissants contournés d'argent.
1561-1571JULIEN DE MÉDICISAppelé en France par la reine Catherine.D'or, à cinq boules de gueules, surmontées en chef d'une boule d'azur, chargée de trois fleurs de lis d' or (d'après une concession de Louis XI en faveur de Pierre II de Médicis).
1576-1596THOMAS I DE BONZYD'une famille puissante italienne, alliée aux Médicis, aux Strozzi et aux Fiesque.D'azur, à une roue de huit rayons d'or sans jantes.
1596-1621JEAN IV DE BONZINeveu du précédent, premier aumônier de Marie de Médicis, fait cardinal en 1605.D'azur, à une roue de huit rayons d'or sans jantes.
1621-1628THOMAS II DE BONZINeveu du précédent, avait été page de Louis XIII.D'azur, à une roue de huit rayons d'or sans jantes.
1628-1628CLÉMENT DE BONZIFrère du précédent, se qualifiait vicomte de Vaillan, baron de Castelnau.D'azur, à une roue de huit rayons d'or sans jantes.
1659-1669PIERRE V DE BONZINeveu du précédent, grand aumônier de la reine; transféré à l'archevêché de Toulouse en 1669, cardinal en 1672.Écartelé aux 1 et 4 d'argent a la guivre ornée et contournée, mise en pal, d'azur, couronnée d'argent; 2 et 3 d'or au chef d'azur à une quintefeuille d'or; sur le tout d'azur à une roue de huit rayons d'or, sans jantes, qui est de Bonzi.
1671-1702JEAN-ARMAND DE ROTONDY DE BISCARASAvant évêque de Lodève et de Digne; était fils d'un gouverneur de Charleville.D'azur, à trois besants d'or 2 et 1.
1702-1744LOUIS-CHARLES DES ALRIS DE ROUSSETD'une famille noble du Dauphiné.Parti de gueules, au 1 chargé d'un chevron d'or accompagné de trois croisettes d'argent, deux en chef, une en pointe, coupé de même au soleil rayonnant d'or; au 2 à la bande d'argent chargée de trois aiglons essorants de sable. Devise: TANT QU'IL LUIRA.
1744-1745LÉON-ANGE DE GHISTELLED'une famille noble de l'Artois.De gueules, à un chevron d' hermines.
1746-1771JOSEPH-BRUNO DE BAUSSET DE ROQUEFORTD'une illustre famille du Languedoc.D'azur, au chevron d'or, accompagné en chef de deux étoiles à six rais d'argent et en pointe d'un rocher de six coupeaux du même, mouvant de la pointe. Devise: SOLA SALUS SERVIRE DEO.
1771-1790AYMAR-CLAUDE DE NICOLAÏD'une famille noble originaire du Vivarais, qui fournit des premiers présidents à la Chambre des comptes. Mort en 1815.D'azur, au lévrier courant d'argent, colleté de gueules, bordé et bouclé d'or.

L'évêché vaqua après la promulgation du décret du 24 août 1790 qui obligea tous les membres du clergé au serment civique.
Un évêque constitutionnel, que nous ne nommerons que pour mémoire, M. Dominique Pouderous, curé de Saint-Pons, fut installé à Béziers en 1791 avec le titre d'évêque du département de l'Hérault. Il avait inscrit sur son sceau les trois mots évangéliques: Foi, paix et charité.

ÉVEQUES DE LODÈVE.

Les évêques de ce diocèse prenaient la qualité de seigneurs de Lodève, comtes de Montbrun.
Lodève blasonne: d'azur à la croix d'or cantonnée d'une étoile, d'un croissant, d'un L et d'un D, le tout d'or.

1263-1279RAIMOND ASTOLFEDe la maison noble de Rocozels.D'azur, à trois rocs d'échiquier d'or (De Barrau).
1279-1284BERENGER I DE BOUSSAGUESD'une famille très-considérable du Languedoc qui possédait la seigneurie de Boussagues (canton de Bedarieux).Armes inconnues.
1285-1290BERENGER II GUITARDD'azur, à trois étoiles d'argent, 2 et 1.
1290-1290BERNARD IV DE POITIERSD'une famille qui donna huit évêques à l'Église de France, du XIIIe au XVe siècle.D'azur, à six besants d'or, 3, 2 et 1, au chef d'or.
1290-1296GAUCELIN DE LA GARDEDe la maison noble de Chambonas, du Gévaudan.D'azur, au chef d'argent.
1296-1302ITIER DE BORDEAUXArmes inconnues.
1302-1312DIEUDONNÉ DE BOUSSAGUESD'une famille très-considérable du Languedoc qui possédait la seigneurie de Boussagues (canton de Bedarieux).Armes inconnues.
1314-1316GUILLAUME II DU PUYLa famille du Puy a donné un cardinal et plusieurs évêques à l'Église de France.Échiqueté d'argent et de gueules, à la bordure d ..., besantée d ...
1316-1317GUILLAUME DE MANDAYOTD'une famille noble des environs de Lodève, créé cardinal en 1312; fut archevêque d'Embrun.D'azur, au lion d'or armé et lampassé de gueules, écartelé d'argent à trois pals d'hermines, d'après Laroque. Ciaconi le blasonne ainsi: de gueules, aux trois lions passants d'argent, 2 et 1.
1317-1321JACQUES I DE CONCOSDe l'ordre des Prêcheurs; pénitencier de Jean XXII, dont il était le confesseur.Armes inconnues.
1322-1323JEAN I DE LA TISSANDERIEDe Cahors, fut transféré à Rieux.Armes inconnues.
1324-1331BERNARD V GUIDONISDe l'Église de Limoges.Armes inconnues.
1332-1348BERTRAND II DU MAS ou DE MANSEArmes inconnues.
1348-1356ROBERTArmes inconnues.
1358-1360GALBERT ou GILBERTArmes inconnues.
1361-1370AIMERIC D'HUGUESChanoine de Bourges.D'azur, à un lion d'or, chargé de trois fasces de gueules brochant sur le tout, et surmonté de trois étoiles d'or rangées en chef.
1370-1371GUI II DE MALSECSeigneur de Chastelux, neveu du pape Grégoire II, devint cardinal évêque de Préneste en 1375.D'argent, au lion rampant de gueules, au chef cousu d'azur, aux trois étoiles d'or en bande.
1372-1374JEAN IIArmes inconnues.
1374-1382FERRI CASSINELD'une famille noble de Lucques; secrétaire du roi Charles VI; passa à l'archevêché de Reims.Vairé d'or et de gueules, au bâton d'azur péri en bande.
1385-1391CLÉMENT IID'origine italienne; camérier de l'antipape Clément, à Avignon.Armes inconnues.
1392-1398GUILLAUME IV DE GRIMALDLe nom de cette famille était, d'après Ciaconi, Grimald ou Grimoard de Grisac, du diocèse de Mende, souche des Grimoard de Beauvoir du Roure. Neveu du pape Urbain V.Émanché d'or et de gueules, de quatre pièces.
1398-1403JEAN III DE LA VERGNESeigneur de Tressan (Languedoc).D'argent, au chef de gueules, chargé de trois coquilles d'argent ombrées de sable.
1403-1413JACQUES II DE JOYEUSED'une ancienne et illustre famille du Vivarais.Écartelé, aux 1 et 4 pallé d'or et d'azur de six pièces, au chef de gueules chargé de trois hydres d'or, aux 3 et 4, d'azur au lion d'argent, à la bordure de gueules, chargée de huit fleurs de lis d'or, qui est Saint-Didier.
1413-1430MICHEL I LEBOEUFArmes inconnues.
1430-1441PIERRE VI DE LA TREILLE ou TREILHELa mère du fameux cardinal de Fleury (1653-1743) fut une La Treille de Fozières. D'une ancienne famille des environs de Lodève, possédant la seigneurie de Fozières. Pierre avait été nonce du pape Martin V, secrétaire du roi, conseiller d'Etat.D'or, à une treille de sable, au chef de gueules, chargé d'un lion naissant d'or, armé et lampassé de gueules.
1441-1450JACQUES III DE GAUJACD'azur, à trois flambeaux d'or allumés de gueules, posés en pal.
1450-1453GUILLAUME V D'ESTOUTEVILLECréé cardinal en 1437, Guillaume appartenait à une illustre famille normande, alliée à la famille royale de France par le mariage d'Adrienne d'Estouteville avec François de Bourbon-Saint-Pol. Il posséda six siéges épiscopaux, tant en France qu'en Italie, quatre abbayes et trois grands prieurés.Écartelé, aux 1 et 4 fascé d'argent et d'azur de huit pièces, au lion de sable accolé d'or brochant sur le tout; aux 2 et 3 fascé d'or et de gueules, sur le tout de France, au bâton de gueules péri en bande.
1453-1460BERNARD VII DE CASSILLACD'or, à deux lions léopardés, l'un sur l'autre, de gueules; à la bordure de sinople, besantée de huit pièces d'argent.
1461-1488JEAN IV DE CORGUILLERAYConseiller du roi Louis XI.De ..., à trois fasces, ondées de ...
1489-1516GUILLAUME VI BRIÇONNETD'une illustre famille de la Touraine; avait été premier président de la cour des comptes de Paris.Fascé d'or et de gueules de huit pièces, les fasces de gueules chargées chacune de deux fleurs de lis d'or; au chef d'azur, chargé de trois besants d'or.
1516-1520DENIS BRIÇONNETFrère du précédent.Fascé d'or et de gueules de huit pièces, les fasces de gueules chargées chacune de deux fleurs de lis d'or; au chef d'azur, chargé de trois besants d'or.
1520-1524RENÉ I DU PUYLa famille du Puy a donné un cardinal et plusieurs évêques à l'Église de France.Échiqueté d'argent et de gueules, à la bordure d ..., besantée d ...
1526-1528JEAN V MATHIEUFrère de Jérôme, cardinal sous Sixte V.Échiqueté d'argent et de gueules, à la bande d'or sur le tout; au chef d'or chargé d'une aigle éployée d'azur.
1528-1530LAURENT TOSCANArmes inconnues.
1530-1546LAELIUS URSIN CERCHIFlorentin, frère de Jean-Paul de Cerchi, plus connu sous le nom de Ceré, lieutenant général des armées de François Ier.Armes inconnues.
1546-1547GUI ASCAGNE SFORZADe l'illustre maison des ducs de Milan, neveu du pape Paul III, cardinal en 1534.D'azur, au lion d'or armé et lampassé de gueules, tenant en ses pattes de devant une fleur de souci d'or, tigée et feuillée de sinople.
1547-1557DOMINIQUE DU GABREPremier aumônier de François 1er, son trésorier pendant la guerre d'Italie.De ..., aux trois fasces ondées d ..., au chef cousu de ... au lion naissant de ... Devise: QUEMADMODUM SPERAVIMUS IN TE (d' après un jeton de la collection Sauvadet à Montpellier).
1558-1560BERNARD VIII D'ELBENENoble florentin, descendant de Jacques Benio, gonfalonier de Florence en 1352.D'azur, à deux bâtons fleurdelisés et arrondis d'argent, passés en sautoir. Devise: EL PIU FEDELE.
1561-1564MICHEL II BRIÇONNETNeveu de Guillaume et de Denis, ci-dessus.Fascé d'or et de gueules de huit pièces, les fasces de gueules chargées chacune de deux fleurs de lis d'or; au chef d'azur, chargé de trois besants d'or.
1566-1569PIERRE VII DE BARRAULTFils d'Olivier de Barrault, trésorier de Bretagne, et de Pierrette Briçonnet.D'or, à la croix de sable, chargée de cinq coquilles d'argent.
1570-1573ALPHONSE DE VERCEILPremier aumônier de la reine Catherine de Médicis.Armes inconnues.
1574-1580RENÉ II DE BIRAGUEChancelier de France, fait cardinal en 1578; conseiller de Catherine de Médicis, il était patricien de Milan, fils de Galeas et de Théodora, fille de Trivulce, maréchal de France.D'or, à trois fasces brétessées et contre-brétessées de gueules de cinq pièces chargées chacune d'un trèfle d'or. Devise: JUBET AGNUS ARIS.
1580-1603CHRISTOPHE DE L'ESTANGMaître de la chapelle du roi, passa du siége de Lodève à celui de Carcassonne, fait chevalier des ordres du roi en 1619; d'une maison noble du Limousin.Écartelé, aux 1 et 4 d'azur à deux poissons d'argent, qui est de l'Estang; aux 2 et 3 de sable au rocher d'or, qui est de Juié; sur le tout d'or à la fasce de gueules, accompagnée de trois trèfles de sinople.
1604-1607CHARLES DE LEVIS-VENTADOURFils du duc Anne de Ventadour, gouverneur du Languedoc, et de Marguerite de Montmorency.Parti, au 1 d'or à trois chevrons de sable, qui est de Levis, au 2 échiqueté d'or et de gueules, qui est de Ventadour. Devise : AIDE DIEU AU SECOND CHRÉTIEN LEVIS.
1607-1612GÉRARD DE ROBIND'une famille noble des environs d'Usez.D'or, à trois merlettes de sable, écartelé d'une fasce d'or et de. gueules.
1612-1622FRANÇOIS Ier DE LEVIS-VENTADOURFrère de Charles de Levis, plus haut.Parti, au 1 d'or à trois chevrons de sable, qui est de Levis, au 2 échiqueté d'or et de gueules, qui est de Ventadour. Devise : AIDE DIEU AU SECOND CHRÉTIEN LEVIS.
1625-1648JEAN VI DE PLANTAVIT DE LA PAUSED'une famille noble du diocèse de Mende; aumônier de la reine-mère Marie de Médicis.D'azur, à l'arche d'or flottant sur des ondes d'argent, supportant une colombe d'or onglée et becquée de gueules et tenant en son bec un rameau d'olivier de sinople.
1648-1657FRANÇOIS II BOSQUETL'un des prélats les plus éminents de son temps; ami de Baluze.Écartelé au 1 d'or, chargé de trois fruits de sinople mouvants du trait d'en bas, accompagné en chef d'une croix recroisettée de gueules; aux 2 et 3 de gueules à la croisette d'or; au 4 d'or aux trois bandes de gueules.
1658-1669ROGER DE HARLAY DE CÉSYD'une ancienne famille de robe.D'argent, à deux pals de sable.
1669-1671JEAN-AMAND DE ROTONDY DE BISCARASPassa à l'évêché de Béziers.
1671-1690CHARLES-ANTOINE DE LA GARDE DE CHAMBONASFils d'Antoine de la Garde, seigneur de Chambonas, commandant la province du Languedoc, passa à l'évêché de Viviers.Écartelé, aux 1 et 4 d'azur au chef d'argent, aux 2 et 3 d'or à trois chevrons d'azur, au chef de même, au lion naissant d'or, lampassé de gueules.
1692-1732JACQUES-ANTOINE PHELIPEAUX DU VERGERD'une famille originaire du Blaisois, était abbé du Bourg-Moyen.Écartelé, aux 1 et 4 d'azur semé de quartefeuilles d'or au franc-quartier d'hermines; aux 2 et 3 d'argent à trois lézards de sinople mis en pal.
1733-1749JEAN-GEORGES DE SOUILLACFils de François de Souillac, seigneur de Verneuil.D'or, aux trois épées de sable posées en pal.
1750-1790JEAN-FÉLIX-HENRI DE FUMELD'une famille noble des environs de Toulouse. Dernier évèque de Lodève, M. de Fumel est mort en 1791.D'or, à trois pointes d'azur, mouvantes du bas de l'écu.

ÉVÊQUES DE MONTPELLIER.

Les évêques de ce diocèse dont le siége fut dans la presqu'île de Maguelone (Le principal bienfaiteur de l'église fut Pierre, comte de Melgueil, le héros du fameux roman de la Belle Maguelone, attribué au chanoine Bernard de Tréviez (1175)) (à 12 kilomètres de Montpellier), de 1037 à 1536, se qualifiaient comtes de Melgueil et de Montferrand, marquis de la Marquerose (Cette qualification de marquis de la Marquerose parait n'être que le résultat d'une fausse traduction des mots Mari croso inscrits sur le cartulaire de Maguelone, conservé aux archives départementales (Eug, Thomas, Annuaire de l'Hérault, 1862, in-12)).
Melgueil (aujourd'hui Mauguio) porte: De gueules, à la croix d'or cantonnée de douze besants de même.

1129-1158RAYMONDLe sceau de cet évêque présente : d'un côté, un prélat habillé pontificalement, la main étendue pour bénir, de l'autre, un besant animé d'une croix, avec une étoile à chaque bout. (Gariel.)
1158-1190JEAN II DE MONTLAURPetit-neveu de Bernard de Valhauquez avec Raymond, comte de Toulouse.On voit sur son sceau: Un chevalier armé de toutes pièces . avec ces mots : LABORA SICUT MILES CHRISTI, et un autre homme jouant d'une harpe et un besant accompagnant ce trait sacré: PSALLITE DOMINO IN CITHARA. (Gariel.).
1190-1195GUILLAUME 1er RAYMONDSon sceau est celui de Raymond (d'un côté, un prélat habillé pontificalement, la main étendue pour bénir, de l'autre, un besant animé d'une croix, avec une étoile à chaque bout) avec cette différence que le besant et les étoiles sont dans un croissant, symbole, dit Gariel, de l'alliance de la maison de Montpellier avec l'empereur d'Orient.
1195-1202GUILLAUME II DE FLEIX ou DE FLEXISArmes inconnues.
1204-1216GUILLAUME III D'AUTIGNACSon sceau montre d'un côté un évêque, crossé, mitré, bénissant à la façon latine, de l'autre, une main tenant deux clefs réunies par un lien. (Coll. de la Soc. arch. de Montp.).
1216-1230BERNARD DE MÈZEUn évêque, crossé, mitré, bénissant à la façon latine, de l'autre, une main tenant deux clefs réunies par un lien. (Coll. de la Soc. arch. de Montp.).
1232-1247JEAN III DE MONTLAURIl était de la maison des seigneurs de Murle et de Valhauquez, comme Jean II ci-dessus.D'après L. de La Roque, la famille de Montlaur blasonnerait ainsi : Au 1, contr'écartelé, au 1 et 4 petits quartiers de sable, à la croix vuidée d'argent, au 3 petit quartier d'argent au lion de gueules; au 2 des grands quartiers, d'azur au griffon d'or marchant des quatre pieds sur une branche de palmier de même, mise en bande; au 3, de gueules à la bande d'argent, chargée d'une tour d'azur cantonnée de quatre créneaux d'argent; au 4, contr'écartelé, au 1 et 4 petits quartiers de sable à trois fleurs-de-lys d'or 2 et 1, aux 2 et 3 petits quartiers d'argent, au lion de sable; sur le tout d'or, au cor d'azur lié de sable.
1247-1249RAINIER ou REYNIEROriginaire de Pise, il avait été vice-chancelier de Grégoire IX.Armes inconnues.
1249-1256PIERRE DE CONQUES ou DE CONCHISDe la famille des seigneurs de Conques près Carcassonne, qui donna à Montpellier, au XIIIe siècle, des bayles et des consuls.Armes inconnues.
1256-1263GUILLAUME CHRISTOPHLEArchidiacre de Maguelone avant son épiscopat.Son sceau représente un évêque mitré, bénissant de la main droite pendant que la main gauche tient le saint Évangile. Exergue: MAGALONENSIS ELECTI.
1263-1294BÉRANGER DE FRÉDOLC'est le même qui occupa le siége de Béziers de 1294 à 1305.Son sceau avec la légende S. BERENGARI EPISCOPI MAGOLEN montre son effigie en habits pontificaux, bénissant. Au revers est une main tenant un château à trois tours, au-dessous duquel sont appendues deux clés.
1296-1304GAUCELIN Ier DE LA GARDEVenu de l'évêché de Lodève, il était de la maison de La Garde de Chambonas, du diocèse de Mende.D'azur, au chef d'argent.
1305-1309PIERRE III DE LEVIS DE MIREPOIXPetit-fils du fameux Guy, maréchal de la Foi, il fut transféré à Cambrai.D'or, à trois chevrons de sable.
1309-1317JEAN DE COMMINGESFut archevêque de Toulouse et cardinal en 1327.D'argent, à la croix pattée de gueules. Dans les temps modernes, la famille de Comminges a blasonné ainsi : de gueules à quatre otelles d'argent.
1317-1318GALHARD DE SAUMATE ou DE SAUMADEPassa à l'archevêché d'Arles; il était seigneur de Toulonjac, dans le Rouergue.D'argent, à l'ânesse au naturel, au chef d'azur chargé de trois étoiles d'or à six pointes. On lui attribue un sceau montrant un évêque mitré, crossé, bénissant. Les clés de saint Pierre au revers.
1318-1328ANDRÉ DE FRÉDOLVenu de l'évêché d'Uzès.
1328-1334JEAN IV DE VISSECD'une famille noble des environs de Lodève; il était auditeur de rote et cardinal auprès de Jean XXII.Écartelé d'argent et de sable.
1334-1339POITEVIN DE MONTESQUIOUEn 1350, fait cardinal de la basilique des SS. XX. Apôtres.D'or, à deux tourteaux de gueules l'un sur l'autre.
1339-1352ARNAUD DE VERDALED'une illustre maison de Carcassonne qui donna dans le XVIe siècle un grand-maître à l'Ordre de Malte.De gueules, au loup ravissant d'or.
1352-1353AUDOIN AUBERTVenu de l'évêché d'Auxerre; il était neveu du pape Innocent VI, cardinal des SS. Jean et Paul.De gueules, au lion d'argent, à la bande d'azur sur le tout, au chef de gueules chargé de trois coquilles d'argent, soutenu d'azur. Devise : FAC MECUM DOMINE SIGNUM IN BONUM.
1353-1361DURAND DE CHAPELLESUne étoile dans un rond de quatre piqueures (Gariel.).
1361-1361PIERRE IV DE CANILLACVenu de l'évêché de Saint-Pont; originaire d'Auvergne.D'azur, au lévrier rampant d'argent, colleté et longé de gueules, à la bordure denticulée d'argent sur le champ.
1361-1367DIEUDONNÉ DE CANILLACFrère de Pierre IV de Canillac.D'azur, au lévrier rampant d'argent, colleté et longé de gueules, à la bordure denticulée d'argent sur le champ.
1367-1373GAUCELIN DE DEUX ou DENCESD'une famille qui fournit plusieurs évêques à Nîmes.D'argent, coupé de sinople.
1373-1389PIERRE V DE VERNOBSAbbé d'Aniane, trésorier du pape Grégoire XI.Son sceau est décoré d'un saint Pierre dans une niche ogivale; au-dessous est l'effigie en pied de l'évêque accostée de deux écussons, l'un à dextre aux clés de saint Pierre, l'autre à senestre, au château maçonné (Melgueil ?) accompagné en pointe d'un lion accroupi.
1389-1405ANTOINE DE LOBIER ou DE LOVIERDu diocèse de Vienne; trésorier du pape Clément VII.Armes inconnues.
1405-1418PIERRE VI ADHEMAR ou AZÉMARD'une famille consulaire de Montpellier.Un sceau de cet évêque (coll. de la Soc. arch. de Montp.) montre sous des retables ogivaux, la Vierge, un ange, saint Pierre et saint Paul, un évêque priant et enfin deux écussons; l'un à dextre aux clés de saint Pierre, l'autre à senestre. Parti le 1 chargé d'un château crénelé; le 2 parti encore accompagné en chef d'une étoile, d'une pièce de même en pointe.
1418-1423LOUIS ALEMANSeigneur d'Arbans et de Mornay (Bugey), chanoine, comte de Saint-Jean de Lyon.De sable, au lion d'argent couronné et armé de gueules.
1423-1429GUILLAUME LE ROYAbbé de Saint-Corneille près Compiègne. Neveu de l'archevêque de Bourges. Il était issu d'une famille noble de Picardie.D'azur, à trois écussons d'argent chargés chacun d'une croix pattée et alésée d'argent.
1429-1430LEGER SAPORISD'une ancienne famille noble de Montpellier; elle est depuis longtemps éteinte.Armes inconnues.
1431-1433ROBERT BERTRANDIl était président à la cour des aides de Paris.D'azur, au cerf passant d'or, au chef d'argent.
1433-1453ROBERT DE ROUVRESIl fut garde des sceaux, chancelier, prédécesseur de Guillaume Juvénal des Ursins.D'azur, à la tour d'argent.
1453-1471MAUR DE VALLEVILLE ou DE VAUVILLEChanoine de Maguelone.D'argent, à un filet de gueules et trois étoiles de ... (Gariel.)
1472-1487JEAN BONAILChanoine de Maguelone, fils de Barthélemi Bonail, seigneur du Fesquet et de la Baume.D'azur, à la bande d'or côtoyée de deux biches de même. (Relevé sur sa tombe à Maguelone.)
1487-1488GUILLAUME LE ROY DE CHAVIGNYD'argent, à la bande de gueules.
1488-1498ISARN BARRIÈRED'une famille de Montpellier qui avait possédé la seigneurie de Poussan.D'azur, au bâton écoté d'or mis en bande, accompagné de cinq étoiles 3 et 2.
1498-1529GUILLAUME VII PELLISSlERSeigneur de Boirargues.De gueules, à la fasce d'or accompagnée en chef d'une larme d'argent et d'un anneau d'or en pointe, écartelé d'azur au soleil d'or surmonté de trois étoiles de même. Suivant L. de la Roque: De gueules, à la fasce d'or, accompagnée de trois larmes d'argent et de trois besants, 2 en chef, 1 en pointe; suivant J. Renouvier (Monuments du Bas-Languedoc).
1529-1568GUILLAUME VIII PELLISSIERSous son épiscopat, le siége fut transféré à Montpellier (1536). C'était un linguiste distingué.De gueules, à la fasce d'or accompagnée en chef d'une larme d'argent et d'un anneau d'or en pointe, écartelé d'azur au soleil d'or surmonté de trois étoiles de même.
1572-1596ANTOINE DE SUBJET DE CARDOTSorti d'Avignon, il fut maître de chapelle des rois François Ier et Henri II.De ..., à la fleur de chardon (carduus), tigée, feuillée de six feuilles, de ... issant d'un croissant de ... (Relevé sur sa tombe à Maguelone.)
1597-1602GUITARD DE RATTED'une ancienne famille de robe; était conseiller d'État au parlement de Toulouse; aumônier du roi.D'azur, à trois étoiles d'argent, 2 et 1.
1603-1607JEAN VI GRANIER ou GARNIERPrédicateur célèbre; des environs de Langres.Armes inconnues.
1608-1652PIERRE DE FENOUILLETAmi de saint François de Sales; il était d'une famille noble de l'Orléanais.D'or, à trois grenades de gueules, chacune surmontée d'une étoile de même.
1653-1655RENAUD D'ESTEDe l'illustre maison de Ferrare et de Modène; cardinal en 1641.Écartelé 1 et 4 d'azur aux trois fleurs-de-lys d'or posées 2 et 1, à la bordure engrêlée de ..., aux 2 et 3 d'azur à l'aigle éployée d'argent.
1655-1676FRANÇOIS BOSQUETVenu du siége de Lodève.
1676-1696CHARLES DE PRADELNeveu de Bosquet.Écartelé au 1 de sable à la croix pâtée d'or, au 2 d'or à trois pins de sinople mouvant du trait d'en bas, accompagnée en chef d'une croix recroisettée de gueules; au 3 d'or aux trois bandes de gueules; au 4 d'or à deux lions léopardés, l'un sur l'autre; de sable, armés, lampassés de gueules; sur le tout d'azur, au chevron d'or accompagné de trois yeux d'argent.
1697-1738CHARLES-JOACHIM COLBERT DE CROISSYFils du marquis de Croissy.D'or, à la couleuvre d'azur tortillée en pal. Devise : PERITE ET RECTE.
1738-1748GEORGES-LAZARE BERGER DE CHARENCYD'azur, au boeuf d'or couronné de même, accompagné en chef de trois étoiles d'argent en bande.
1748-1766FRANÇOIS-JOSEPH MOREL DE VILLENEUVE DE MONSDe la famille des marquis Villeneuve-Bargemont.De gueules, fretté de lances d'or et semé d'écussons de même, à un écusson en coeur d'azur chargé d'une fleur-de-lys d'or. Devise : PER HOEC REGNUM ET IMPERIUM.
1766-1774RAYMOND DE DURFORTVenu d'Avranches; passa à l'archevêché de Besançon.Écartelé aux 1 et 4, d'argent à la bande d'azur, qui est de Durfort, aux 3 et 4, de gueules, au lion couronné d'or, accompagné de douze besants d'argent qui est de Cardaillac.
1774-1790JOSEPH-FRANÇOIS DE MALIDEEmigra en Angleterre où il mourut en 1812.D'argent, à l'aigle éployée de sable, cantonné à dextre d'un soleil rayonnant d'or; au chef de gueules, chargé de trois étoiles d'argent en bande.
1802-1806JEAN-LOUIS SIMON ROLLETNé à Saintes.Sans armoiries: il inscrivait ses simples initiales sur son sceau.
1806-1835MARIE-NICOLAS FOURNIERBaron de la Contamine, aumônier de l'Empereur.D'azur, au croissant d'argent montant d'où sortent cinq épis de blé de même, au comble de gueules chargé de trois étoiles en fasce d'argent et d'une croisette d'or à dextre.
1835-1861CHARLES-THOMAS THIBAULTNé à Bayne (Seine-et-Oise).D'azur, aux cinq gerbes de blé d'or posées 1, 3, 1; avec la devise : MESSIS MULTA.
1861-1861FRANÇOIS-JOSEPH LE COURTIERÉvêque en exercice, sorti du diocèse de Paris.D'azur, aux trois ancres d'argent posées 2 et 1, avec la devise : RECTUS ET INCLINANS.

ÉVÊQUES DE SAINT-PONS DE THOMIÈRES

Les évêques de ce diocèse prenaient les qualifications de comtes de Saint-Pons, barons de la Salvetat, la Bastide, Riols et Aiguesvives. Évêché supprimé en 1790.
Saint-Pons porte : d'argent à un orme de sinople fûté de sable, adextré d'une S et senestre d'une P de même.
La Salvetat porte: de gueules au château crénelé d'argent, maçonné de sable, formé de trois donjons d'or crénelés et maçonnés aussi de sable, entouré d'une rivière d'argent.

1318-1324PIERRE Ier ROGERDe l'église de Limoges; neveu du pape Clément VI, fut le premier évêque de Saint-Pons.D'or, à la bande d'azur accompagnée de six roses de gueules, 3 et 3.
1324-1345RAIMOND DE ROQUECORNED'une famille noble de l'Agenois.Armes inconnues.
1345-1349ETIENNE ALDEBRANDIDe la famille italienne qui a donné le pape Clément VIII; fut grand camerlingue de l'Église romaine.D'azur, à la bande bretessée d'or, accompagnée de six étoiles de même, mises en orle.
1349-1350GILBERT ou GUERBERTArmes inconnues.
1353-1361PIERRE II DE CANILLACD'azur, au lévrier rampant d'argent, colleté de gueules, à la bordure denticulée d'argent sur le champ.
1361-1381JEAN DE ROCHECHOUARTD'une antique famille du Limousin; il fut archevêque de Bourges, puis d'Arles, enfin cardinal.Fascé ondé d'argent et de gueules de six pièces. Devise: ANTE MARE UNDOE.
1381-1392DOMINIQUE DE FLORENCEIl était né à Marseille d'une famille noble sortie de Florence; il fut archevêque de Toulouse.Armes inconnues.
1393-1397AIMON IerPatriarche de Jérusalem.Armes inconnues.
1397-1408PIERRE III DE RABATDe la famille des comtes de Foix, barons de Rabat.D'or, à trois pals de gueules, le dernier sur l'angle droit de l'écu brisé de trois losanges.
1409-1420GEOFFROI DE :POMPADOUREtait conseiller au parlement de Paris; passé à l'évêché de Carcassonne; originaire du Limousin.D'azur, à trois tours d'argent maçonnées de sable.
1421-1423AIMON II DE NICOLAÏD'azur, au lévrier courant d'argent, colleté de gueules, bordé et bouclé d'or.
1423-1428GUILLAUME FILASTRE ou PHILASTRECréé cardinal en 1411; était venu de Reims à Saint-Pons.De gueules, au massacre d'or.
1428-1435VITAL DE MAULÉOND'une famille noble du Languedoc.De gueules, au lion d'or.
1435-1463GÉRARD DE LA BRICONIEArmes inconnues.
1463-1466PIERRE IV DE COMBORND'une famille noble du Limousin.De gueules, à deux lions léopardés d'or l'un sur l'autre.
1467-1501ANTOINE BALUEFrère du cardinal Jean Balue.D'argent, au chevron d'azur accompagné de trois têtes de lion de gueules, 2 et 1.
1501-1502FRANÇOIS-GUILLAUME DE CASTELNAU CLERMONT-LODÈVEÉchangea le siége de Saint-Pons contre celui de Narbonne.Écartelé de gueules au château d'or, qui est de Castelnau; fascé d'or et de gueules de six pièces, au chef d'hermine, qui est de Clermont-Lodève.
1502-1509FRANÇOIS DE LUXEMBOURGIl était fils de Jacob de Luxembourg, seigneur de Fiennes.Écartelé aux 1 et 4 d'argent au lion de gueules, la queue nouée, fourchée et passée en sautoir, armé, couronné d'or, lampassé d'azur, aux 2 et 3 de gueules à une comète de seize rays d'argent qui est de Baux.
1509-1511PHILIPPE DE LUXEMBOURGOncle du précédent; cardinal en 1496.Écartelé aux 1 et 4 d'argent au lion de gueules, la queue nouée, fourchée et passée en sautoir, armé, couronné d'or, lampassé d'azur, aux 2 et 3 de gueules à une comète de seize rays d'argent qui est de Baux.
1511-1514FRANÇOIS-GUILLAUME DE CASTELNAU CLERMONT-LODÈVERevenu sur le siége de Saint-Pons.Écartelé de gueules au château d'or, qui est de Castelnau; fascé d'or et de gueules de six pièces, au chef d'hermine, qui est de Clermont-Lodève.
1514-1534ALEXANDRE FARNÈSERomain, né en 1468, cardinal en 1493, pape sous le nom de Paul III en 1534.D'or, aux six fleurs-de-lys d'azur posées 3, 2 et 1.
1534-1534MARIN GRIMANIIl était d'une famille ducale vénitienne; cardinal en 1527.Palé d'argent et de gueules de huit pièces, à une croisette latine, du dernier émail, posée en haut sur le deuxième pal d'argent.
1534-1539FRANÇOIS-GUILLAUME DE CASTELNAU CLERMONT-LODÈVEReprit une troisième fois le siége.Écartelé de gueules au château d'or, qui est de Castelnau; fascé d'or et de gueules de six pièces, au chef d'hermine, qui est de Clermont-Lodève.
1539-1587JACQUES DE CASTELNAU CLERMONT-LODÈVEÉcartelé de gueules au château d'or, qui est de Castelnau; fascé d'or et de gueules de six pièces, au chef d'hermine, qui est de Clermont-Lodève.
1588-1633PIERRE V DE FLEYRESD'une famille noble d'Espalion, au diocèse de Rodez.Barré d'or et de gueules de six pièces, parti d'argent à une branche de sinople chargée de trois fraises de gueules, au chef d'azur brochant sur le tout, chargé d'un croissant d'or, accosté de deux étoiles de même.
1633-1652JEAN-JACQUES DE FLEYRESD'une famille noble d'Espalion, au diocèse de Rodez.Barré d'or et de gueules de six pièces, parti d'argent à une branche de sinople chargée de trois fraises de gueules, au chef d'azur brochant sur le tout, chargé d'un croissant d'or, accosté de deux étoiles de même.
1654-1664MICHEL TUBEUFFils de noble Simon Tubeuf, conseiller du roi.D'argent, à trois faucons volants de sable.
1664-1712PIERRE-JEAN-FRANÇOIS DE PERCIN DE MONTGAILLARDD'une famille noble de la Guyenne.Écartelé aux 1 et 4 d'or à la tour d'azur, maçonnée d'argent, crénelée de trois créneaux couverts de même, aux 2 et 3 de gueules au lion d'or armé, lampassé de même qui est de Mauléon; sur le tout d'azur à un cygne d'argent nageant sur des ondes de même, au chef cousu du même fond, chargé de trois molettes d'argent qui est de Percin.
1713-1727JEAN-LOUIS DE BERTHON DES BALBES DE CRILLONFut archevêque de Toulouse, chevalier de l'ordre du Saint-Esprit (1742).Coticé d'or et d'azur de dix pièces. Devise: FAIS TON DEVOIR.
1728-1769JEAN-BAPTISTE-PAUL-ALEXANDRE DE GUENETD'azur, au chevron d'or, accompagné de trois dauphins d'argent, ceux en chef adossés.
1770-1790LOUIS-HENRI DE BRUYERE DE CHALABRED'une famille languedocienne.D'or, au lion de sable, la queue fourchue, nouée et passée en sautoir.