BUET - Armorial des évêques de Maurienne.
EURALNET : Pour accéder à l'ensemble des 400.000 noms et 125.807 liens des bases du site à prix réduit.

Descriptions des blasons : accès payant

Pour régler par carte bancaire cliquez sur le bouton PAYPAL du code placé au-dessus du groupe d'informations.

Références des armoriaux codés dans les informations proposées (voir exemple)

Voir un exemple :
cliquez ici =>

Exemple de fichier : groupe de noms (correspondant à ceux affichés sur le site) au format .txt présentant les descriptions des blasons.

Le fichier commandé est transmis par e-mail et ne comporte aucun dessin de blason, d'armes ou d'armoiries.
L'achat d'un code donne accès à l'ensemble des informations du groupe correspondant (voir l'exemple).

Code 1

AMÉDÉE Maurienne - Fils de Guillaume, baron de Faucigny, 1112.
BERZETTI Maurienne - Hercules, des comtes de Byzance, patrice et sénateur perpétuel de Rome, prélat de la maison pontificale, prince assistant au Saint-Siége, élu évêque de Maurienne en 1658, mort en 1686.
BOBBA Maurienne - Charles, des marquis de Graglié, évêque en 1619, mort en 1636.
CHIGNIN (DE) Maurienne - Bernard, 1200.
CLERMONT (DE) Maurienne - Anthelme, élu en 1262, mort en 1269.
COMPANS DE BRICHANTEAU Maurienne - Charles-Joseph, des marquis de Nangis, évêque de Maurienne, prince d'Aiguebelle.
ESTE (D') Maurienne - Hippolyte, fils d'Alphonse I, duc de Ferrare, de Reggio et de Modène, prince de Carpi, comte de Rovigo et de Lucrèce Leuzoglio Borgia, veuve d'Alphonse d'Aragon, duc de Bisciglia, fut fait en 1539 cardinal-prêtre du titre de Sainte-Anastasie par le pape Grégoire XIII. Il eût en commende les archevêchés d'Auch, de Lyon et de Milan, et les évêchés d'Autun, de Ferrare et de Maurienne. On l'appelle communément le cardinal de Ferrare (Légat en France sous Pie IV, Hippolyte d'Este fut membre du célèbre colloque de Poissy, et obtint l'introduction en France de la compagnie de Jésus dont le père Jacques Lainez était alors le second général.). (Les armes portées par la maison d'Este sont beaucoup plus compliquées, mais celles qui lui appartiennent en propre sont celles que nous donnons ici.)
ESTOUTEVILLE (D') Maurienne - Guillaume, fils de Jean, seigneur de Vallemont et de Marguerite d'Harcourt, dame de Longueville et d'Aumale, entra dans l'ordre de Saint-Benoit et obtint les prieurés de Grammont et de Saint-Martin-des-Champs. En 1437, il fut nommé .évêque d'Angers, deux ans plus tard, cardinal du titre de Saint-Martin-des-Monts. En 1450, il devint légat du Saint-Siège et en 1452, évêque de Maurienne et prince. Cette même année on lui donna l'évêché de Porto, l'archevêché de Rouen et le titre d'archiprêtre de Sainte-Marie Majeure. Créé en 1461, évêque d'Ostie et de Velletri, il posséda en commende les évêchés de Thérouanne, de Béziers et d'Angers, les abbayes de Saint-Ouen de Rouen, de Montebourg, de Jumièges et de Beaumont. Il mourut en 1473, camerlingue de la sainte Eglise romaine, et doyen du Sacré-Collège. (L'arrière petit-neveu du cardinal d'Estouteville, Jean III, eut de Jacqueline d'Estouteville, dame de Noyon, de Gacé, d'Hambin, de Briquebec, une fille, Adrienne, duchesse d'Estouteville, vicomtesse de Roncheville, mariée en 1534 à François de Bourbon, comte de Saint-Pol. La maison d'Estouteville est éteinte.).
FILIPPA Maurienne - Charles-Joseph, comte de Martiniana, évêque de Maurienne en 1757, reçoit en 1768 du roi Charles-Emmanuel le titre de prince d'Aiguebelle pour lui et ses successeurs au siége épiscopal de Maurienne, en compensation des droits seigneuriaux par lui cédés au roi de Sardaigne. Abbé de Casanova et cardinal en 1779, Mgr Martiniana fut nommé évêque de Verceil.
FLORANO (DE) Maurienne - Savin, élu en 1384, était précédemment évêque de Toul. Il devint conseiller d'État et fut envoyé en ambassade à Milan, auprès du duc Jean-Marie Visconti (Fils de Jean Galéas II et de Catherine Visconti, sa première femme. Jean-Marie Visconti monta sur le trône en 1402, assassina sa mère et mourut lui-même assassiné par son frère naturel Astorre.), par Amédée VIII, comte de Savoie (Né en 1383, Amédée le Pacifique succéda à son père le comte Rouge en 1391 sous la tutelle de son aïeule Bonne de Bourdon. Il devint en 1416, duc de Savoie, promulgua en 1430 les Statuta Sabaudioe, se retira à Ripaille en 1434, fut élu pape sous le nom de Félix V par le concile de Bâle de 1440 et mourut en 1451.).
GENÈVE (DE) Maurienne - Amédée, 1213.
GERBAIX (DE) Maurienne - Aimon, prieur de l'Eglise d'Aoste, fils de Pierre de Gerbaix, trésorier général de Savoie, fut élu évêque en 1422, et mourut le 15 mai 1432.
GORREVOD (DE) Maurienne - Louis, fils de Jean et de Jeanne de Loriol de Challes, fut le premier évêque de Bourg-en-Bresse, titre à lui concédé par Léon X. Ambassadeur de Savoie au cinquième concile de Latran, en 1530, il fut nommé cardinal du titre de-Saint-Césaire in Palatio et l'année suivante, légat à latere pour les États de Savoie. (Les de Gorrevod, ducs de Pont-de-Vaux et de Nola, comtes de Gorrevod, vicomtes de Salins, barons de Marnay, de Montancy et de Gorre, étaient de la Bresse. Le premier comte de Gorrevod fut Laurent, frère dé l'évêque de Maurienne, et chambellan de Savoie.).
GRISEILA Maurienne - François-Dominique, des marquis de Rosignano, chancelier de l'Annonciade, 1741.
GUELIS (DE) Maurienne - Pierre, élu en 1269, mort en 1273.
HYACINTHE DE VALPERGA Maurienne - François, des comtes de Masin, abbé de Saint-Pierre de Châlons, évêque en 1687, mort en 1736.
LAMBERT (DE) Maurienne - Pierre, fils de Philippe de Lambert, receveur général de la cour des comptes de Savoie, et de Philippe Lottier , fut doyen de la Sainte-Chapelle de Chambéry, et devint en 1567, évêque de Maurienne.
LA PALLUD (DE) Maurienne - Louis, cardinal de Varembon, était abbé de Saint-Benoît de Tournus, lorsqu'il fut nommé évêque de Lausanne. De là il passa sur le siége de Maurienne (1441). L'année précédente il avait été nommé cardinal du titre de Sainte-Suzanne, titre qu'il changea contre celui de Sainte-Anastasie. En 1449, il reçut l'abbaye de Saint-Just de Suze. Il mourut au château de Chamoux, le 22 septembre 1451. (C'est aussi une des plus antiques familles de la Savoie que celle des sires de la Pallud, comtes de Varembon, de la Roche et de Varax, seigneurs de Boulignieux de Villarsexel, de Montaigny, de Châteauneuf, de Neydens et de Thury.).
MALABAÏLA Maurienne - Jean, élu en 1376, mort en 1380.
MAURIENNE Maurienne - La ville

Code 2

MAURIENNE (DE) Maurienne - Saint-Jean, La ville
MILLIET Maurienne - Philibert, fils de Louis, baron de Faverges, grand chancelier de Savoie, était en 1583 prieur de Lémenc. Il devint successivement doyen de Viry, abbé commendataire de Saint-Jean d'Aulps, puis évêque de Maurienne. Ambassadeur en Espagne et à Rome où il déploya une habileté peu commune, on le nomma chancelier de l'ordre suprême de la Très-Sainte-Annunciade, et archevêque de Turin.
MIOLANS (DE) Maurienne - Aimon II, seigneur des Urtières, des sires de Miolans, élu en 1308, abandonna la souveraineté que les évêques de Maurienne possédaient sur la rive gauche de l'Arc, au comte Edouard de Savoie. Ses sujets s'étaient révoltés dans une de ses seigneuries, et avaient assiégé sa maison forte des Arves, qui fut prise et brûlée. Aimon fut poursuivi et fut obligé de s'enfuir jusqu'auprès du comte Edouard qui lui promit de réprimer la rébellion, à la seule condition d'une cession en bonne et due forme de tous les droits qu'avait l'évêque sur la rive gauche de l'Arc. Le traité fut passé à Aiguebelle et l'évêque rentra dans son diocèse où il mourut en 1334.
MIOLANS (DE) Maurienne - Aynon, des comtes de Miolans, barons d'Ermence, seigneurs de Fretérive, Saint-Pierre d'Albigny, Cruet, Arbin et Saint-Jean de la Porte, élu en 1276, mort en 1300.
MIRIBEL (DE) Maurienne - Amédée, 1250.
MONTMAYEUR (DE) Maurienne - Amédée VI, abbé de Saint-Michel de la Clusa en Piémont, fut élu évêque de Maurienne en 1410. Il était fils de Gaspard de Montmayeur, grand maréchal de Savoie (Les Montmayeur, comtes de Montmayeur et de Brandis, barons de Villarsallet, de Bussy, de Silans et d'Hermance, seigneurs des Bauges, de l'Étoile, d'Apremont, de Briançon, des Marches, de Saint-Pierre de Soucy, de Montagny, de Candie et du Désert, ont joué en Savoie le rôle que les Montmorency ont eu dans l'histoire de France. La dignité de grand-maréchal de Savoie, qui équivalait à celle de connétable, était presque héréditaire dans cette maison. Elle a produit un nombre infini de guerriers illustres, de prélats et d'hommes de cour. Fondue avec celle de Miolans et celle des Urtières, tous ses titres et biens ont passé dans la famille des comtes de Saluces.). Il fut nommé camérier de la Cour romaine et mourut en 1422.
MOREL (DE) Maurienne - Etienne, des seigneurs de Virechâtel, chanoine, comte de Lyon, abbé d'Ambronay et de Saint-Pierre de Berne, prit possession du siége de Maurienne en 1483.
MORESTEL (DE) Maurienne - Pierre, mort en 1261.
PHILIBERT DE LORIOL DE CHÂLES Maurienne - Jean, son neveu, succéda à Louis de Gerrevod sur les deux siéges de Maurienne et de Bourg en 1541.
RICEVALI CAPODIFERRO Maurienne - Jérôme, nonce en Portugal, dataire apostolique, évêque de Nice et cardinal du titre de Saint-Georges en 1544, devint évêque de Maurienne en 1551 et mourut huit ans après.
SAVOIE (DE) Maurienne - Amédée, fils de Philippe, prince de Piémont, d'Achaïe, de Capoue, de la Morée et d'Alba, comte de Maurienne et de Isabelle de Villehardouin. Des cinq frères d'Amédée, deux entrèrent comme lui dans les ordres: Thomas, chanoine, comte de Lyon, évéque de Turin, et Édouard, abbé de Suze, évêque de Belley, puis de Sion, et enfin, archevêque et comte de Tarentaise, prince du Saint-Empire. Quatre de ses oncles, fils du prince Thomas II et de Guye de Bourgogne, embrassèrent aussi l'état ecclésiastique; le premier, Pierre, fut successivement doyen de Salisbury, puis du chapitre de Lyon, et enfin, archevêque de Lyon en 1307; le second, Amédée, devint archidiacre de Rheims; le troisième, Thomas, fut chanoine d'Amiens; et le quatrième, Guillaume, abbé de la Cluze.
SAVOIE (DE) Maurienne - Amédée, fils de Thomas 1er, comte de Savoie, vicaire de l'empire et de Marguerite de Faucigny. Des neuf frères d'Amédée de Savoie, trois, outre lui, devinrent évêques: Guillaume, évêque de Valence; puis de Liège; Philippe, archevêque de Lyon, et enfin, Boniface, évêque de Belley, archevêque de Cantorbery; primat d'Angleterre. Ce dernier mourut le 14 juillet t270.
SÉGOVIE (DE) Maurienne - Jean, archidiacre de Villaviciosa en Espagne, cardinal du titre de Saint-Calixte en 1441, élu évêque de Maurienne en 1451, devint archevêque de Césarée in partibus l'année suivante, et ne conserva plus que l'administration du diocèse pendant le règne de son successeur.
SÉVERY (DE) Maurienne - Henry, prieur de Baulmes, de Payerne et de Romainmoutiers, élu évêque de Maurienne en 1380, évêque de Rodez en 1385, mort en 1397.
TROTTIS (DE) Maurienne - Brondolesius, prévôt de l'Eglise de Ferrare, élu le 5 mai 1559, mourut en 1563.